28 Déc

Assurance-vie : le meilleur moyen d’investir son argent en bourse ?

La baisse des rendements des fonds en euros nous fait dire que la meilleure assurance-vie se cache peut-être dans les contrats qui investissent une partie des sommes en bourse. En cas de bonne performance du CAC 40 et consorts, le meilleur rendement espéré peut-être vite atteint. Le revers de la médaille, c’est que si les indices chutent, et bien son capital aussi. Pour bien investir son argent, il faut donc être certain des risques qu’on est prêt à prendre. Notre conseil : oubliez le classement et le palmarès, les comptes sont remis à zéro chaque année.

Le meilleur contrat d’assurance-vie : le haut de gamme

L’adage est bien connu des français : plus on a d’argent, et plus on va en gagner, cela se vérifie depuis que le monde est monde. Les assureurs le savent, et pour attirer l’attention de leurs riches clients, il faut leur proposer des produits qui rapportent plus qu’une assurance-vie en euros. C’est donc la bourse qui va servir de support aux contrats, avec une forte majorité d’actions et quelques obligations pour boucler le package.

Pour pouvoir souscrire à ces produits risqués, il vous faudra montrer patte blanche, en l’occurrence avoir un compte en banque bien garni. Dix mille euros de côté ? Oubliez. 50 000 ? Ca commence à devenir intéressant. Neuflize Vie, Cardif Elite… Le meilleur placement d’argent  se trouve peut-être dans ces contrats haut de gamme.

Faut-il avoir peur de la bourse ?

En effet, elle fait le yoyo, et pour supporter les montées et les descentes à quelques jours d’intervalles, il faut avoir le coeur bien accroché. Reste que sur le long terme, il y a peu de placements qui supportent la concurrence en terme de rendement. La fiscalité, aussi, vaut qu’on s’y attarde. C’est une façon d’avoir plus de titres que ne l’autorise le PEA, et ce dans un cadre fiscal très avantageux.

Si vous n’y connaissez rien, vous pourrez laissez faire votre gestionnaire (là, il faudra apporter un peu plus : à partir de cent mille euros), qui a coup sur donnera son maximum pour vous faire gagner le plus possible. Si la bourse n’a pas de secrets pour vous, vous aurez le plus souvent la possibilité de faire vous même les arbitrages sur les titres côtés proposés et les valeurs accessibles, et donc de faire évoluer votre contrat là ou vous voulez qu’il aille : vers les sommets ! Oubliez toutefois les aller-retours dans la journée, l’assurance-vie n’est pas faite pour cela, ouvrez plutôt un compte titre, vous pourrez profiter en sus du SRD.

Comment obtenir un meilleur rendement que les fonds en euros ?

Il n’y à pas 36 solutions : il faut être prêt à prendre des risques et à perdre parfois, pour pouvoir gagner (ou pas). Car les fonds en euros ne font que décroître, et toucher 3% net est déjà le graal puisque très peu de contrats y arriveront cette année.  Certains sont toutefois meilleurs que d’autres, et arrivent encore à tirer leur épingle du jeux. C’est le cas des banques en ligne, des contrats associatifs et des mutuelles, qui ont fait entrer la pierre papier dans leurs contrats. Pour les banques traditionnelles, c’est un peu plus dur.

meilleur rendement

Il va donc falloir remettre en question ses certitudes et sa façon de fonctionner, et étudier à la loupe les supports en unité de compte. Vous n’êtes pas obligé de prendre 100% de risques. Vous pouvez mixer les deux, fonds en euros et supports en unité de compte, sachant qu’il faut avoir un objectif à + de 5 ans (au moins).

Le rendement des fonds en euros va baisser

Si vous êtes arrivés jusqu’ici dans votre lecture, vous vous en doutez déjà. On est actuellement dans une prévision oscillant entre 2,2 et 2,5% : pas de quoi fouetter un épargnant. Qu’ils sont loin les 5% des années 2000, mais les assureurs vont suivre la volonté du gouverneur de la Banque de France, pour rendre le secteur moins performant mais plus sur, même si certains vont sûrement faire d ela résistance pour conserver leurs clients. Prudence étant mère de toute vertu, c’est bien connu. Et encore, ce taux est brut, il vous faudra soustraire les prélèvements sociaux qui sont de 15,5%  ainsi que l’inflation, même si elle n’est pas galopante. Faites vos calculs : on n’est pas si loin du livret A et ses fameux 1%.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz