19 Sep

Boursicoter en ligne : les meilleurs courtiers pour acheter et vendre des actions en bourse sur internet

Pas besoin de jouer des millions d’euros pour acheter et vendre des actions sur Internet. Le boursicotage en ligne est à la portée de tous, il peut même s’apprendre auprès des meilleurs courtiers. Passer un ordre de bourse sur Internet pour quelques dizaines d’euros c’est possible, il ne reste plus qu’à choisir sa plate-forme de trade. Voici un résumé de ce qui caractérise les meilleurs, ainsi qu’une description des plates-formes dédiées aux petits et aux grands boursicoteurs.

Comment les choisir 

Passer un ordre sur Internet, c’est facile. Passer le bon l’est déjà moins. Avant de se lancer avec son propre capital il convient d’apprendre à boursicoter en ligne. Et une fois la leçon retenue, il est nécessaire de disposer d’outils d’analyse afin de baser ses décisions. Il existe de nombreux systèmes permettant à l’utilisateur de consulter les indices les plus importants en temps réel. Cerise sur le gâteau, les meilleurs proposent des applications pour Smartphone. Mais il reste tout de même à faire le choix entre les tarifications de toutes ces plates-formes. Les plus intelligentes proposent des formules adaptées en fonction du volume de trade que vous souhaitez employer.

N’oublions pas non-plus de prendre en compte la diversification des placements. Certes il y a les actions, mais il y a également les obligations qui permettent d’apporter un aspect sécurisé dans un portefeuille boursier. Dès lors que l’on est sûr de son analyse, il serait dommage de ne pas se porter sur des CFD pour maximiser son profit. C’est tout cet ensemble d’outils qui doit être à la disposition du client sur une plate-forme de trade. Voici un résumé sur les meilleurs courtiers en bourse, pour vous aider à valider votre choix.

Saxo Banque, pour les investisseurs actifs avant tout

Saxo Banque n’est pas vraiment pour le boursicotage en ligne. Le dépôt minimum est de 10 000 €, l’objectif affiché étant d’attirer les investisseurs les plus actifs. Né de l’acquisition de Cambiste.com par Saxo Bank en 2008, cette plate-forme d’origine danoise propose aux investisseurs de prendre position sur toutes sortes de produits comme les futures, le Forex, les actions et obligations, sous forme d’option ou de CFD. Les clients regretteront sans doute les frais de courtage élevés, tandis que les investisseurs de gros volumes apprécieront les fonctions d’analyse du site.

Monabanq , et tout le monde peut s’y mettre

Monabanq est un géant, dont la plate-forme permet de passer un ordre sur Internet même si l’on débute. Monabanq est une filiale de la société de crédit Cofidis, elle-même détenue par le Crédit Mutuel et le groupe Trois Suisses. Elle est avant toute une banque en ligne comptant 300 000 clients et employant 400 conseillers. Son service de bourse en ligne vous permettra de vous porter sur différents supports d’investissement, avec un dépôt minimum faible. On regrette cependant que les frais de courtage soient un peu exagérés sur les bourses étrangères.

IW Banque

Visant en particulier les amateurs, IW banque ne demande pas de dépôt minimum lors de l’ouverture d’un compte. Cette filiale du géant italien UBI Banca (Unione di Banche Italiane) permet à des investisseurs de se porter sur de nombreux actifs, sur les places européennes, asiatiques et américaines. Il est donc possible de trader des produits dérivés, du Forex, mais également les classiques actions et obligations. Si l’on pourra regretter que les frais de courtage soient élevés pour les ordres de faible ampleur, on apprécie particulièrement l’ergonomie de toutes les plates-formes disponibles.

ING Direct, pour devenir un véritable trader

La plate-forme ING Direct permet de passer ses ordres en ligne ou par téléphone avec supplément. L’investisseur bénéficie d’une gamme d’environ 3000 OPCVM, des actions aux produits dérivés en passant par les obligations. On aime particulièrement un système de comparaison de prix d’exécution baptisée Equiduc, qui permet de comparer 5 marchés différents. ING Direct était le pionnier de la banque en ligne en France. Présents depuis l’année 2000, l’entreprise compte aujourd’hui 800 000 membres en France, et pas moins de 22 millions de clients de par le monde.

iDealing, le moins cher ?

iDealing ne cache pas sa stratégie : les prix. Avec des frais de transaction inférieurs à 1 € et même des promotions récurrentes de transactions gratuites sur 1 an, le britannique attaque le marché français à grand renfort de prix. Il n’a pas non-plus oublié d’équiper sa plate-forme de tous les outils nécessaires pour acheter et vendre des actions sur Internet. L’ergonomie est agréable avec ses graphiques bien disposés, cependant les boursicoteurs avertis auront plus de fonctions auprès de la concurrence. En dehors de cela on y trouve la même chose que chez les autres : accès à plusieurs marchés et à de nombreux supports, comme le Forex.

Fortuneo, pour les professionnels

Fortuneo vous permet de passer un ordre sur Internet comme les pros. Équipé du streaming Live Trader, vous pourrez suivre les évolutions des principaux indices en temps réel. Avec plus de 6 milliards d’euros d’encours, Fortuneo est l’un des acteurs majeurs du courtage en ligne sur le marché français. On aime particulièrement les formules de tarification, différentes selon votre niveau d’activité. À défaut de pouvoir trader sur le MONEP (Marché des Options Négociables de Paris), le boursicoteur aura accès à de nombreux outils lui permettant de se familiariser avec l’analyse technique.

EasyBourse

La plate-forme EasyBourse permet non-seulement le boursicotage en ligne, mais aussi par téléphone avec toutefois un supplément de prix. Arrivée sur le marché en 2009, EasyBourse est la version banque en ligne de la Banque Postale. Et l’on peut dire que l’entrée est réussie, car la plate-forme vous donne accès autant sur les marchés européens qu’étrangers. Le client peut trader des actions, mais aussi des obligations, des warrants ainsi que toutes sortes d’OPCVM sans oublier le Forex. Ses tarifs varient en fonction de ce que vous voulez faire.

Cortal Consors

Filiale de la BNP Paribas, Cortal Consors vous propose d’apprendre en ligne. La plate-forme propose des conférences Web, ainsi que toute une gamme de formation. Les outils de gestion mis à la disposition de l’utilisateur sont suffisants, et permettent de se familiariser rapidement avec les marchés. Les tarifications sont différentes selon l’usage que vous voulez en faire, il est même possible d’obtenir une gratuité des droits de garde. Présente en France, en Espagne et en Allemagne, Cortal Consors ne regroupe pas loin d’un million de membres.

Boursorama, sans doute parmi les meilleurs courtiers

Cette filiale de la Société Générale tient le haut du pavé dans le domaine de la banque en ligne. Sa plate-forme de trade vous permet d’investir sur les actions françaises autant qu’étrangère. En supplément, elle inclut un certain nombre de produits dérivés et de produits structurés, tels que les options et les futures. Boursorama s’est également spécialisé dans les bons de souscription, les obligations et les introductions en bourse. Si l’on ajoute à cela la palette de tarifs correspondants à tous les profils d’investisseurs et la plate-forme d’analyse technique en temps réel, on obtient tout ce dont un débutant peut rêver.

Bourse Directe, le plus ancien des courtiers

Il est parmi les plus anciens courtiers. Il date de 1996, et est plutôt de petite taille, avec ses 60 000 comptes environ. Petite mais complète, sa plate-forme vous permettra de trader sur nombre de produits dérivés, comme le Forex, ou les CFP. Vous pourrez échanger des actions françaises et étrangères, ainsi que toutes sortes d’OPCVM. S’il vous est possible d’acheter et vendre des actions sur Internet pour 1 €, il faudra en revanche payer les indispensables outils d’analyse. On apprécie par ailleurs son système à règlement différé, aux tarifs très attractifs.

Binck, et toutes les places boursières sont à vous

Avec Binck, l’investisseur a le monde à ses pieds. Cette plate-forme de trading, filiale du géant hollandais BinckBank, permet l’accès à pas moins de 21 places financières dans le monde. Le client peut effectuer ses paiements en cash ou en différé via un système SRD. Il peut porter son dévolu sur les marchés spot ou sur les dérivés. De plus, la plate-forme Binck met des outils d’analyse à sa disposition. Et s’il ne sait pas comment s’en servir, peu importe, il n’a qu’à suivre des formations au cours desquelles il apprendra en ligne gratuitement.

BForBank, un poids-lourd du trading en ligne

Filiale du Crédit Agricole, BForBank est apparu en ligne en 2009. L’un de ses atouts est de proposer plusieurs outils analytiques. Celui-ci pourra se baser sur des outils performants pour diversifier ses investissements entre les OPCVM, les actions françaises et étrangères, mais également les obligations et warrants. On est particulièrement séduit par la possibilité donnée à l’utilisateur de paramétrer ses outils d’analyse. BForBank rend encore plus facile d’apprendre, grâce à une large bibliothèque traitant du sujet.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz