27 Sep

Master 203: devenir trader et spécialiste des marchés financiers à l’université Paris-Dauphine

La crise financière a mis en avant l’incompétence de certains traders, et obligé les assureurs et sociétés financières à réagir. C’est ainsi que le Master marchés financier de l’université Paris-Dauphine a pris de l’importance auprès des acteurs de la finance mondiale. Classé 1er en France et en Europe, le Master 203 à Dauphine forme des traders de haut niveau, dont le salaire est à la hauteur des compétences acquises au cours de la formation. Parmi celles et ceux d’entre vous qui possèdent une aptitude à la gestion des risques et l’analyse des marchés, beaucoup se demandent comment devenir trader. Ce qui suit est pour vous.

Quelles études pour devenir trader ?

Un Master spécialisé

La différence entre le trader et le boursicoteur tient dans la formation. Le premier a suivi un Master spécialisé en finance, couvrant tous les domaines des marchés. La crise financière n’a pas fait que des malheureux, certaines sociétés d’investissement en sont sorties gagnantes, grâce à la qualité de leurs employés et de leurs analystes. C’est dans cette optique que les Master spécialisés proposés à l’université Paris-Dauphine ont aiguisé l’intérêt des banques et sociétés financières.

Deux principales formations y sont données : le MASEF, qui est destiné à former des probabilistes finances, et le Master 203 qui forme les traders.

Le MASEF de Dauphine

Le MASEF (Mathématiques de la Finance, de l’Économie et de l’Assurance) est un Master marchés financier de l’université Paris-Dauphine, réservé aux mathématiciens. L’objectif de ce cours est de se former au calcul des probabilités. Au sortir du MASEF, les diplômés sont immédiatement happés par les sociétés d’assurances, les banques et cabinets d’investissement. Ils sont des probabilistes de haut niveau, capables d’évaluer les risques en finance et assurances avec la plus grande précision, grâce aux mathématiques.

Ils se destinent à une carrière scientifique en mathématiques et probabilités, spécialement dans le domaine de l’économie, de la finance et de l’assurance. Ils opèrent par la suite dans le contrôle stochastique, les probabilités numériques mais également la théorie des jeux.

Le Master

L’université propose un Master spécialisé sur les marchés financiers. Les étudiants qui en sortent sont des analystes recherchés par les banques, entreprises d’investissement, cabinets de conseil, société de gestion d’actifs, mais également par des compagnies d’assurances des grandes entreprises.

On y dispense des formations visant à améliorer la compréhension des marchés financiers. Les professeurs aident les étudiants à acquérir des connaissances approfondies sur tous les produits négociés sur ces marchés. Tous les domaines sont abordés, le Forex, les matières premières, les actions mais également les instruments de taux.

Notre avis

Ce qui rend ce diplome très intéressant est le fait que la formation s’oriente spécifiquement sur les marchés des dérivés. Ce sont des marchés très porteurs pour les sociétés d’investissement car elles sont capables d’utiliser des leviers 1/300. Cela signifie que les grands investisseurs peuvent prendre des positions sur d’immenses capitaux, tout en n’en apportant que 0,0033 sur 1.

Cependant le marché des dérivés n’est pas sans risque. Il s’agit de s’y engager en parfaite connaissance de cause, c’est pour cela que ces étudiants sont prisés par les banques et sociétés d’investissement.

Notre avis sur le Master 203

Premier au classement des formations de trader

études de traidingIl a encore brillé en 2016. Premier en France et en Europe, 10e dans le monde derrière 9 universités américaines, il se situe à 2 places devant l’ESSEC. Le haut du podium est détenu par la prestigieuse par Stanford University, la France se trouve seule européenne dans les 14 meilleures universités de trader du classement.

Il est donc la meilleure formation de trader en France, mais également en Europe. La première européenne suivante est l’université de Lausanne, qui pointe à la 15e position. Ce n’est donc pas étonnant que les formations financières françaises attirent de plus en plus d’étudiants étrangers.

Cela tient sans doute à sa prestigieuse équipe pédagogique. Les cours sont assurés par des experts en finance travaillant au sein de grands groupes bancaires, à de hauts postes de responsabilité. Le futur trader apprendra ainsi presque en situation réelle, et quittera sa formation avec une vision réaliste des évolutions des marchés.  À notre avis, c’est avant tout la qualité des intervenants pédagogiques qui donne au diplôme ses lettres de noblesse.

Contenu de la formation

On a le choix entre un parcours de 2 ans et un parcours d’1 an. Au préalable de chaque formation, l’étudiant suivra 18 h de mise à niveau sur les fondamentaux en finance entreprise. Il est important de comprendre l’investissement sur les marchés financiers, mais également de maîtriser l’économie et la géopolitique.

Qu’il s’agisse de suivre la formation d’1 an ou celle de 2 ans, l’étudiant suivra une dizaine de modules. Il y apprendra la structure des produits dérivés, l’analyse des marchés et la gestion des actifs.

Comment postuler ?

Le parcours de 2 ans est ouvert autant aux étudiants résidents autant qu’aux étudiants étrangers. Les non-résidents doivent détenir un Bachelor, les résidents doivent détenir une licence en économie, mathématiques, gestion informatique de la gestion, de type L3. Cette formation est également ouverte aux étudiants d’écoles d’ingénieurs et de commerce, de type HEC.

Par ailleurs, les diplômés des grandes écoles de commerce ont la possibilité de suivre la formation en 1 an. Ils devront pour cela faire la demande par écrit, et se présenter devant un jury qui étudiera leur profil.

Le parcours d’1 an accueille les étudiants ayant suivi une première session en finance à l’université Paris-Dauphine. Ils doivent avoir obtenu une note minimale de 8/20, et avoir choisi des modules spécifiques, relatif entre autres aux stratégies d’investissement, aux marchés dérivés et au marché des taux.

Devenir trader après le Master 203

Les diplômés sont chassés par de grands acteurs de la finance internationale. Goldman Sachs, JP Morgan, Morgan Stanley, HSBC et Société Générale font partie des futurs employeurs. Les formations se terminent par un internship, généralement auprès des sociétés dans lesquelles les étudiants vont évoluer. L’édition 2013 a vu la totalité de ses étudiants trouver un internship parmi les grands acteurs de la finance à en franque ou a l’international.

devenir spécialiste trading

56 % suivront le leur à Paris, 36 % le feront dans la nouvelle place de la finance mondiale : Londres. 14 % d’entre eux alterneront entre la France et l’étranger. Sur ces étudiants, 70 % ont choisi le trading.

Devenir trader est par ailleurs ce qui motive la plupart des participants à la formation. Depuis 1981, parmi tous les diplômés 28 % moyenne choisissent le trading. 20 % deviennent brokers, et 12 % deviennent gestionnaires d’actifs. Mais il s’agit d’une moyenne sur plus de 30 ans. La crise financière est passée par là, les banques d’investissement veulent des traders qui maîtrisent parfaitement les dangers du marché.

Car la plupart des sociétés financières ont bien compris le niveau de qualification de ces étudiants. De plus, il est important pour l’université de travailler main dans la main avec ces grandes institutions financières, afin de garantir à ses étudiants un niveau de connaissance leur permettant non seulement de prendre en compte la réalité du marché présent, mais également d’anticiper les évolutions de demain.

C’est ainsi qu’elle a multiplié les partenariats avec de grandes sociétés d’assurances et banques d’investissement. Cette alliance est de type gagnant – gagnant, car les étudiants sont ainsi certains d’acquérir le meilleur niveau, tandis que les sociétés financières et assureurs partenaires sont certains d’employer les meilleurs.

Choisir le Master 203 ou le MASEF ?

Il est difficile de dire à l’étudiant qu’il peut choisir entre le Master 203 ou le MASEF. C’est plutôt l’université qui choisit. Le MASEF est réservé aux personnes titulaires d’un diplôme de mathématiques pures ou de mathématiques appliquées. Il peut également venir de grandes écoles scientifiques. L’admission se fait sur dossier uniquement, seuls les aspects mathématiques peuvent intégrer cette formation.

La différence entre le Master 203 et le MASEF, est que le premier concerne les techniques d’analyse et d’achat/vente d’actifs financiers. Le second concerne le calcul de probabilité des risques, en se basant sur des formules mathématiques. Certains des élèves sortant du MASEF peuvent être appelés à développer eux-mêmes les scénarios d’analyse mathématique au sein des sociétés dans lesquelles ils vont travailler.

Au départ d’une stratégie d’investissement, il y a un étudiant diplômé du MASEF. Il détermine l’étendue des risques du marché, et confie son analyse au trader ayant suivi le Master 203. Ce dernier tient compte de l’analyse des risques fournis par son collègue, et grâce à sa connaissance des marchés n’engage les positions de sa société que sur le type d’actifs et de secteur le plus corrélé possible avec l’analyse du risque effectué.

Par ailleurs, si tous les diplômés travaillent dans le domaine de la finance ou des assurances, il n’en va pas de même de ceux qui ont choisi le MASEF. Certains vont en effet s’orienter vers une activité de recherche, et donc embrasser une carrière purement académique. Une fois titulaire du MASEF, le nouveau diplômé peut s’engager dans un cycle de 3 ans pour effectuer une thèse classique, ou une thèse en partenariat avec une cellule de recherche d’une entreprise privée.

L’objectif de carrière est donc purement académique, les diplômés intègrent par la suite un poste de chercheur dans une prestigieuse université.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz