12 Oct

Placer 1 million d’euros: tout miser sur Tesla et ses voitures électriques haut de gamme pourrait multiplier votre capital!

Tesla Motors est le type même d’entreprise à suivre de près pour celui qui cherche comment augmenter sa fortune rapidement. Pour multiplier son capital en bourse, il faut investir dans des entreprises ayant trouvé la niche. Avec une action dont le cours a été multiplié par plus de 5 ans 2 ans, Tesla est certainement l’une d’entre elles. Par ailleurs, son créateur, Elon Musk, n’en est pas à son premier essai. C’est lui qui a créé Paypal et l’a vendu à eBay. C’est lui qui a créé la société SpaceX, qui fabrique des lanceurs spatiaux. Et la meilleure action en bourse sera sans doute Tesla.

L’envolée de la valeur de l’action Tesla

Le prix du titre multiplié par 5 en 2 ans

Le 2 août 2012, la valeur de l’action Tesla était de 26,10 US$. Sa montée en puissance s’amorça le 2 avril 2013, date à laquelle le cours grimpa à 44,33 US$. Lorsque le 28 mai 2013, soit 1 mois plus tard, la valeur du titre atteignit les 110,33 US$, on félicita le milliardaire fondateur de la marque,  Elon Musk. Et lorsque le 1er octobre 2013 le titre monta à 193 US$, les spécialistes pensèrent que le pic était atteint. Effectivement le cours de l’action redescendit progressivement jusqu’à 120,50 US$, le 26 novembre 2013.

Ce qui allait s’ensuivre n’avait que très rarement été observé de mémoire de trader. Fort du succès de sa berline, Tesla vit le cours de son action grimper, grimper et grimper, jusqu’à atteindre 254,84 US$ le 4 mars 2014. À cette date, soit en 2 ans, la valeur de l’action Tesla avait pris +714,97 %. Implantation progressive en Europe, arrivée en Chine, certains facteurs portent à croire que Tesla sera la meilleure action en bourse. Mais ne nous méprenons pas, il ne s’agit pas d’un titre spéculatif, les investisseurs ont intérêt à conserver pour en obtenir une rente mensuelle.

Un coup de maître d’Elon Musk

Lorsque son président et fondateur, Elon Musk, annonce à son conseil d’administration qu’il va rendre publique tous ses brevets, les administrateurs n’en croient pas leurs oreilles. Au départ il n’était question que de rendre public le brevet du dispositif de recharge, nommé Supercharger. L’objectif était de permettre à plus d’entrepreneurs de fabriquer leurs propres bornes, afin d’accélérer le développement du marché des voitures électriques.

Et pourtant Elon Musk décide de tout balancer au public. La rumeur est donc lancée un vendredi, juste avant la fermeture des marchés. Elle s’enfle le week-end, et le lundi matin à l’ouverture le titre prend 28 $ en une seule journée.

Quel sera le cours de l’action ?

Le cours d’une action est déterminé par la marge bénéficiaire de l’entreprise, mais également par ses projets. Les sociétés de technologie entrant uniquement en bourse pour profiter de l’effet de mode ne permettent pas aux actionnaires de réaliser un bon investissement. En revanche, celles qui disposent d’un projet leur permettant d’être en situation de quasi-monopole sur leur marché sont intéressantes. Pour faire fructifier son argent en investissant en bourse, il faut être sélectif.

Et justement Tesla fait partie de ces entreprises innovantes et dynamiques. Une usine de batteries verra le jour aux États-Unis, sans doute en partenariat avec le géant Panasonic. Un nouveau modèle de SUV, ainsi qu’un autre plus abordable viendront grossir le catalogue de la marque. Mais surtout, Elon Musk pense être en mesure de réduire le coût de production de ses batteries de 30 %. La conjonction de ces facteurs permet d’espérer une hausse de la valeur de l’action Tesla.

Le chiffre d’affaires est passé de 204 millions de dollars en 2011, à près de 2,5 milliards de dollars en 2013. Les prévisions pour 2014 sont de 3,7 milliards de dollars, puis 5,3 milliards en 2015, et enfin 7 milliards en 2016. 

Le résultat net du constructeur automobile n’a cessé d’être négatif, malgré un chiffre d’affaires en hausse. C’est un signe que les bénéfices ont été utilisés pour réinvestir. Il est toujours prévu un déficit pour 2014 (près de 54 milliards de dollars), en revanche l’arrivée des bénéfices est prévue en 2015. La marque prévoit de gagner 151 millions de dollars cette année-là, et 395 millions de dollars en 2016. 

Placer son argent chez Tesla

Un investissement à long terme

Les objectifs de la marque se réaliseront à long terme. Le constructeur automobile a annoncé qu’il allait implanter ses Superchargers un peu partout en Europe, et particulièrement en France. Car ce qu’il manque à l’industrie de la voiture électrique, ce sont les espaces de chargement, et la vitesse de chargement. Or le dispositif proposé par la marque américaine permet de recharger 50 % de la batterie de son modèle S, en seulement 20 min. Aujourd’hui une trentaine de stations sont installées en Europe, et prés de 100 en Amérique du Nord.

placer son argent

Comme on s’en doute, la batterie est le fer de lance de la voiture électrique. C’est sans surprise que son coût représente la part la plus importante dans la construction d’une voiture électrique. Il fallait donc que Tesla réagisse, et c’est chose fait avec l’annonce en février de la construction d’une immense usine de fabrique de batterie. Le montant total de l’investissement pourrait atteindre 5 milliards de dollars en 2020, et permettra de réduire de 30 % le coût de la batterie, dans la chaîne de production.

Il s’agit donc de projets à long terme, l’investisseur d’aujourd’hui doit être patient s’il veut multiplier son capital en bourse.

Objectif : obtenir une rente mensuelle

L’image des traders passant leur journée à acheter et vendre les actions de centaines de sociétés ne représente pas la vérité du marché boursier. À l’origine, une place boursière est un endroit où une société propose à des particuliers d’investir chez elle. À la base, la finalité à faire fructifier son argent en investissant en bourse est d’obtenir une rente, versée sous la forme de dividendes. Pour prendre l’exemple de Tesla, celui qui avait acheté pour 1000 US$ d’actions il y a 2 ans aurait aujourd’hui multiplié son capital en bourse par 5. De quoi percevoir un joli dividende, en partant de peu.

Et avec un investissement d’un million d’euros ?

Le fondateur, Elon Musk, a su lever des fonds en s’adressant à de gros investisseurs. Ceux d’entre eux ayant effectué un investissement d’un million d’euros en 2012, se retrouvent 2 ans plus tard avec plus de 5 millions d’euros. Jusqu’à présent le constructeur automobile américain n’a pas versé de dividendes, car il s’est trouvé avec un résultat négatif depuis 2011. Cependant l’écart s’est creusé de 2012 à 2013, lorsque le déficit est passé de 396 millions de dollars à 74 millions de dollars.

Les premiers dividendes devraient donc être distribués, année à laquelle il est prévu d’atteindre des bénéfices nets de plus de 150 millions de dollars. Si les objectifs avancés par la direction se réalisent, nul doute que l’impact sur la valeur de l’action sera immense. Les gros investisseurs ayant misé 1 million de dollars il y a quelques années pourraient bien se retrouver avec une rente importante.

Multiplier son capital en bourse et se couvrir d’un krach boursier

Multiplier son capital en bourse, c’est bien, éviter les krachs boursiers, c’est encore mieux. S’il est normal qu’un investisseur cherche comment augmenter sa fortune rapidement, il ne doit pas non plus oublier l’aspect sécuritaire de l’investissement boursier. Il vaut mieux un investissement d’un million d’euros dans une niche, que 10 000 € dans un géant de l’Internet sans doute appelé à disparaître au premier krach boursier.

Et pour se couvrir d’une dépression, il sera important de placer son argent en investissant dans des entreprises ayant des marges suffisantes pour absorber des baisses de vente. Bien sûr en temps de difficultés économiques le rendement par action va diminuer, mais il résistera bien mieux que celui de sociétés technologiques dont le titre présente un aspect spéculatif.

L’historique de Tesla et Elon Musk

Elon Musk : l’histoire d’un génie

Il ne vient pas d’une famille de businessmen, le sens des affaires lui a pourtant été transmis à la naissance. Il n’est âgé que de 12 ans lorsqu’il vend son premier programme de jeux vidéo. En 1988, il a 17 ans lorsqu’il quitte l’Afrique du Sud pour le Canada. Il commence ses études, et part 4 ans plus tard pour les États-Unis. En 1999, il fonde une banque en ligne qui deviendra le célèbre PayPal. Il revend la société à eBay en 2002 pour 1,5 milliards de dollars. Il en profite pour fonder la société SpaceX, dont l’objet est de développer des véhicules de lancements spatiaux. En 2003, il crée Tesla Motors, constructeur de voitures électriques dont le siège est implanté à Palo Alto, dans la Silicon Valley.

investissement réussi

Le roadster sport sorti en 2012 aux États-Unis connaît un succès immédiat, grâce à l’image que lui apportent certaines stars, notamment Leonardo diCaprio. Contre toute attente, Tesla réussit à produire des voitures de sport aux performances élevées, sans une seule goutte de pétrole. La firme crée alors une berline, le modèle S, et la vend à près de 18 000 exemplaires, pour un prix tournant autour des 65 000 €.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz